>
>
Alexis Paul

Alexis Paul

ALEXIS PAUL est un musicien, compositeur populaire et acteur culturel français né aux Sables d’Olonne en 1987. Élève d'Érik Truffaz dans les années 90, descendant d'une lignée d'ouvriers, c'est la lecture des Chimères de Nerval qui lui ouvre les portes de l'éternité dans les années 2000. Désormais, sa vie entière est marquée par une forme homogène d'intention poétique. Fuyant toute forme de communautarisme intellectuel ou académique, il tente alors de réunir exigence culturelle et patrimoine populaire. Cette ambivalence marque profondément son approche musicale, transversale et déterminera sa vision du monde, transculturelle, autant que le choix de ses instruments, la guitare et l'orgue de barbarie.

Fidèle à ce parcours, entre 2008 et 2015, il œuvre dans une grande diversité artistique ou sociale, fonde le Château Éphémère, le festival Humanist sk, le label Armures Provisoires, l’émission radiophonique l’Heure Blanche ainsi que les projets musicaux Belle Arché Lou, Saudaá Group et Dianthus. Au cours des 10 dernières années, il collabore avec une cinquantaine d'artistes allant de la chanson à l'art sonore, compose pour le cinéma ou le documentaire et anime des ateliers d'action culturelle avec des enfants ou des migrants. Parmi ces collaborations variées, citons les musiciens Alma Forrer (Fr), Fujita Yosuke (Jp), Benoît Pioulard (Usa), Mourad Belouadi (Maroc), Hraïr Hratchian (Arm), Jazmin Esquivel (Arg), la réalisatrice Emma Benestan, ou des structures tels que le Fonds de Dotation Agnès B. et l'Institut du Tout-Monde. En 2016, il passe l’année en solitaire pour un projet de création itinérant à l’orgue de barbarie, interrogeant dans plus de 10 pays la matière poétique qui relie la musique à son environnement. Cette expérience est relayée par France Musique sous forme de Cartes Postales Sonores.

Ses travaux portent plus particulièrement sur la musique comme « outil » célébrant la conscience, sur la solitude et la mélancolie comme forces puissantes d’interactions et de médiation. Il s’intéresse à l’écriture et l’ethnopoétique et prépare actuellement des actions transversales dans ces domaines. En 2017, son parcours marqué par une approche ethnographique l’amène progressivement à s’interroger sur le son et ses interactions avec le vivant. C’est dans ce cadre qu’il rejoint le comité de pilotage de la semaine du son à l’UNESCO. Par ailleurs, il fonde le Groupe du Crêt de La Neige, un réseau mondial de friches culturelles pensées comme des sentinelles poétiques et s'inscrit dans la continuité de la pensée d'Edouard Glissant, écrivain qu'il affectionne tout particulièrement.

 

SAUDAÁ GROUP

Saudaá Group est un projet de création à l’orgue de barbarie mené depuis 2014 par le musicien français Alexis Paul. Translittération de l'arabe سوداء, qui exprime une forme de mélancolie proche de la Saudade, ce projet est dédié aux liens les plus fondamentaux entre musique, oralité, nature et poésie. Il mêle arts sonores, improvisations, approches transversale et relationnelle de la musique. Au cœur de cette proposition où traditions et nouvelles écritures cohabitent, l’orgue est entièrement revisité, de son répertoire à ses dimensions sociales et symboliques. De cet élan, naissent des textures sonores puissantes, répétitives, auxquelles s’ajoutent de temps à autres des mélodies, des sources électroacoustiques, des musiciens invités ou même des réflexions sur l'itinérance.  Il tend, en s'inspirant du patrimoine populaire de l'orgue des rues, à le renouveler complètement et se positionne quelque part aux frontières de l'ethnopoétique.

 

BELLE ARCHÉ LOU

Derrière cette formule inattendue, Inspirée des Poèmes à Lou d’Apollinaire et de l'étoile J XLIII ARCHE, découverte en 2002 autour de Jupiter, se cache depuis 2010, le projet musical et poétique des frères Alexis et Wesley Paul. Entre les notes cristallines du vibraphone et le long lamento de la guitare classique, cette musique à tête chercheuse, quelque part entre Jim O'Rourke et John Fahey, évolue paisiblement et prend des formes très diverses selon les expériences de chacun : ritournelles, contrepoints, easy-listenning, ou dream-pop instrumentale. Comme l'indique leur titre prophétique Pour Détruire le Chagrin du Monde, leur musique est censée porter la mission d'alléger nos peines, ou du moins de les sublimer. Forte d'une production musicale importante, d'une centaine de concerts et de 10 années d'autogestion intensive, une collaboration débute en 2017 avec l'étiquette de disques Musiques Sauvages.

Extraits audio

 
:
: